Tout l'immobilier à Limoges et sa région
acheter un logement à Limoges
Acheter un bien

Les 7 questions à vous poser (absolument) avant d’acheter un logement

Acheter son logement est un rêve pour beaucoup. Pourtant, comme tout ce qui en vaut la peine, l’acquisition d’un bien immobilier est un processus long et compliqué. Il faut bien vous préparer, car on parle d’un investissement sur le long terme, peut-être même à vie. Si vous envisagez d’acheter un logement à Limoges, voici les 7 questions à vous poser avant de commencer. Vous augmenterez ainsi grandement vos chances de réussir votre projet !

1) Pourquoi voulez-vous acheter un logement à Limoges ?

Pourquoi voulez-vous acheter un logement à Limoges : pour en faire une résidence principale ou secondaire ? Pour vous lancer dans un investissement locatif ? Voulez-vous étoffer votre patrimoine immobilier ? Ou bien encore revendre plus tard en comptant faire une plus-value ? Etc.

Les raisons ne manquent pas. Mais l’important, c’est de bien définir la vôtre. En visualisant votre projet, vous savez déjà dans quelle direction orienter vos recherches de logement, sans trop vous éparpiller. Si c’est une résidence pour vous, vos besoins et votre confort sont prioritaires. Si vous voulez louer, il faut répondre aux exigences de confort minimum que la location implique. Etc. Vous ne cherchez donc pas la même chose suivant les ambitions.

2) Connaissez-vous le marché sur le secteur où vous envisagez d’acheter ?

Il est important de connaître assez le marché local pour vous faire une idée des prix en vigueur. Renseignez-vous surtout sur :

  • Les prix dans la ville souhaitée et ses environs ;
  • Les types de biens disponibles à la vente ;
  • Le prix du mètre carré selon les quartiers.

Par exemple, si vous découvrez que votre ville compte plus d’appartements à vendre que de maisons, vous avez plus de chances de vous trouver un logement en copropriété.

3) Quel est votre budget d’acquisition ?

Vous savez vers quoi vous diriger (type de logement, prix) ? Maintenant, il faut savoir comment le financer. Votre budget d’acquisition va vous fixer la limite de prix que vous ne pouvez pas dépasser pour trouver votre bonheur. Elle détermine dans quelle fourchette chercher et acheter un logement à Limoges.

Vous répondrez que vous pouvez toujours négocier le prix d’un logement supérieur à votre budget. Disons que vous miroitez un appartement à 400 000 € mais que vous n’avez que 300 000 € de budget en comptant votre emprunt immobilier. L’issue demeure plus qu’incertaine, et cela constitue quasiment toujours une perte de temps fâcheuse, une fois que vous êtes contraint de renoncer à un bien qui vous faisait pourtant rêver.

Restez donc dans les limites de votre budget, vous éviterez les déceptions et les pertes de temps. Et n’hésitez pas à demander une aide à l’acquisition (PTZ, prêt Accession logement, etc.).

4) Quels sont vos critères de sélection ?

Dressez la liste de vos critères de sélection. Elle va vous aider à prioriser vos besoins pour acheter un logement à Limoges. Voici quelques exemples :

  • Emplacement (quartier, rue) ;
  • Surface habitable ;
  • Nombre de pièces ;
  • Exposition au soleil et luminosité générale ;
  • Proximité avec les transports en commun ;
  • Présence de commerces ou de parcs non loin ;
  • Attraits (dressing, mezzanine, présence d’un sous-sol, d’une place de parking, etc.) ;
  • Présence d’un ascenseur dans l’immeuble (pour un appartement) ;
  • Espace extérieur (jardin, balcon, etc.) ;
  • Présence d’une véranda ou loggia ;
  • Etc.

À quoi donnez-vous de l’importance, et qu’est-ce que le marché a à offrir ? Il faudra peut-être faire des concessions, mais ces critères vous aideront à aller dans la bonne direction pour acheter un logement à Limoges.

acheter un logement à Limoges

5) Comment organiser des visites efficaces ?

Les visites constituent une étape importante pour acheter un logement à Limoges. Il ne faut pas dire « oui » dès votre premier logement visité, même s’il est bien valorisé. Vous devez :

  • Multiplier les visites de logements, pour avoir une idée plus globale et être capable de juger les biens entre eux (leurs avantages, leurs prix) ;
  • Visiter plusieurs fois le même logement, à différentes heures de la journée ;
  • Ne pas hésiter à aller visiter dans des quartiers que vous n’envisagiez pas à l’origine, car vous n’êtes pas à l’abri d’une découverte ni d’une bonne surprise (comme le quartier Sainte Claire/Vanteaux, par exemple) ;
  • Prêter attention aux détails, et avec l’expérience, vous remarquerez plus facilement les fissures ou défauts les plus discrets ;
  • Poser les bonnes questions au vendeur (pour vous aider, emmenez avec vous une checklist d’achat immobilier).

6) Faut-il acheter en songeant à une éventuelle future revente ?

Cela peut sembler très prématuré, mais il peut être judicieux de déjà songer à la revente potentielle avant d’acheter un logement à Limoges. C’est normal car vous investissez beaucoup d’argent. La rentabilité sur le long terme n’est donc pas à négliger, que ce soit pour une résidence principale comme pour un investissement immobilier.

Vous ne savez jamais assurément si vous ne devrez pas revendre votre logement dans 2, 5 ou 10 ans, pour des raisons aussi diverses qu’inattendues (il faut vous agrandir, vous avez changé d’emploi, etc.). Si vous devez revendre, il vaut mieux que votre bien ait gagné de la valeur au fil des années. Quand vous achetez, vous devez donc songer si votre achat prendra de la valeur avec le temps. Son emplacement et les commodités à proximité (magasins, parcs, transports, etc.) jouent un rôle là-dedans.

7) Avez-vous bien pensé à tout vérifié avant de signer des documents qui vous engagent ?

Vous avez trouvé ce que vous cherchiez. Pour acheter un logement à Limoges, il ne manque plus qu’à conclure avec le vendeur. Mais avant cela, il faut que la transaction se déroule selon les règles, et que tous les documents présentés et signés soient conformes. Dans l’ordre, il faut que :

  • Vous signiez un avant-contrat de vente (promesse de vente ou compromis de vente) ;
  • La banque vous accorde un emprunt immobilier, si vous en avez fait la demande (si vous essuyez un refus, une clause par défaut annule tout de suite la vente) ;
  • Vous échangiez avec un notaire ;
  • Tous les diagnostics techniques obligatoires aient été réalisés par des professionnels agréés ;
  • Vous vous instruisiez de toutes les taxes et charges que vous devrez payer ;
  • Enfin, vous signiez le contrat final de vente.

Vous voilà prêt à partir en quête de votre futur nid douillet !

Article écrit par:

Jean-baptiste COSTE

Manager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez14